Comment fonctionne un défibrillateur ?

Est-ce important de savoir comment fonctionne un défibrillateur et de quelle façon procéder à un massage cardiaque ? Absolument ! Dans quels cas allez-vous devoir procéder à ces méthodes de réanimation ? L’arrêt cardiorespiratoire constitue une des principales causes de décès dans le monde. Il peut survenir autant à domicile que dans un milieu de […]

Est-ce important de savoir comment fonctionne un défibrillateur et de quelle façon procéder à un massage cardiaque ? Absolument !

Dans quels cas allez-vous devoir procéder à ces méthodes de réanimation ?

L’arrêt cardiorespiratoire constitue une des principales causes de décès dans le monde. Il peut survenir autant à domicile que dans un milieu de travail ou de loisir. Il affecte les personnes de tous âges et même de conditions physiques variées. Aussi, s’il advient que vous vous trouvez sur place lorsqu’une personne tombe en arrêt cardiorespiratoire complet, vous pourrez lui sauver la vie, si vous connaissez la procédure du massage cardiaque, du bouche-à-bouche et l’utilisation du défibrillateur. On sait aujourd’hui que 40% des personnes témoins d’une telle situation, et ayant accès à un défibrillateur externe, n’oseront pas s’en servir. Pourtant, comme nous l’expliquerons plus loin, la procédure en est très simple.

Quels sont les premiers gestes à poser ?

En premier lieu, appelez les premiers secours (911 ou le numéro d’urgence local), en indiquant avec précision l’endroit où la victime se trouve. Notez l’heure du début de l’arrêt cardiorespiratoire si vous en avez été témoin ; ce détail important sera vital lorsqu’arriveront les secours. Doucement, placez la victime sur le dos et ne la bougez plus; le personnel qui viendra sur place possède la formation pour vérifier si celle-ci est blessée. Avant de procéder à des manœuvres de RCR (réanimation cardiorespiratoire), soyez certain que la victime est inanimée, et que vous ne percevez aucun pouls carotidien, ni souffle sur votre joue lorsque vous vous approchez du visage de cette personne. Si vous êtes accompagné d’une autre personne, demandez-lui de vérifier si un défibrillateur cardiaque externe est disponible à proximité ; plusieurs édifices municipaux, centres d’achats et gares en sont pourvus. Pendant ce temps, vous pourrez procéder au massage cardiaque et à la ventilation artificielle (décrits plus loin) en attendant les secours.

Comment la RCR peut-elle sauver des vies ?

Le massage cardiaque et la défibrillation avec un dispositif externe font partie de la procédure d’urgence de la réanimation cardiorespiratoire. Elle sert à rétablir la circulation sanguine normale, puis à maintenir le débit sanguin et la ventilation chez une personne se trouvant en arrêt cardiaque. Il s’agit alors d’une défaillance électrique du cœur qui provoque l’interruption des battements ; dans ce cas, la personne s’effondre et perd conscience. Contrairement à la crise cardiaque, la victime cesse aussi de respirer. Dans ce cas, il est essentiel d’intervenir très rapidement (dans les premières minutes) pour rétablir la circulation du sang du cœur, afin d’irriguer les organes et le cerveau pour éviter que la personne ne subisse des lésions neurologiques. Le fait de savoir comment pratiquer la manœuvre de RCR et l’utilisation du défibrillateur peut augmenter de 70% les chances de survie de la victime, si la procédure est effectuée à temps.

Procédure en étapes du massage cardiaque (adulte et enfant de plus de 8 ans)

  • Agenouillez-vous près de la victime, à la hauteur de sa poitrine
  • Posez le bas de la paume d’une main au centre de la poitrine (dénudée), de façon à ce que le pouce de cette main arrive entre les seins de la victime.
  • Placez votre autre main sur la première, de manière à ce que vos doigts se retrouvent entre ceux de la main déjà appliquée.
  • Gardez les bras tendus à la verticale.
  • Appuyez ensuite fermement et rapidement ; le thorax doit descendre d’environ 4 ou 5 cm.
  • Relâchez la pression rapidement.
  • Répétez la technique jusqu’à l’arrivée des secours. (100 fois par minute environ). Il est même possible qu’on vous demande de poursuivre les compressions pendant que seront placées les électrodes du défibrillateur.

Note :

Il est recommandé de poursuivre le massage cardiaque même si le cœur se remet lentement à battre. Cette manœuvre à elle seule ne suffit pas à rétablir parfaitement la circulation sanguine ; elle permet tout de même d’attendre l’utilisation du défibrillateur, lequel peut faire reprendre l’activité cardiaque normale.

Méthode de ventilation artificielle

Aussi appelée « bouche-à-bouche », cette méthode consiste à basculer la tête de la victime vers l’arrière pour soulever le menton. La bouche s’entrouvrira d’elle-même. Pincez les narines en utilisant le pouce et l’index. Posez ensuite votre bouche sur celle de la victime et insufflez de l’air de manière régulière pendant 2 secondes. La poitrine de la personne inanimée devrait légèrement se soulever. Elle peut s’avérer utile, mais n’est plus considérée comme essentielle.

En quoi consiste un défibrillateur et comment s’en servir

Un défibrillateur consiste en un dispositif électrique sous forme de bloc équipé de deux électrodes. Quand le fonctionnement du cœur arrête, il fibrille, d’où le nom de l’appareil. Les électrodes en question sont, en fait, des patches autocollantes à usage unique. Elles doivent être placées sur une poitrine nue et sèche. Pour cette raison, certains défibrillateurs sont dotés d’un petit rasoir et de compresses pour absorber la sueur. Une électrode doit être posée sous la clavicule droite sur la poitrine et l’autre sous le bras (côté gauche). Veillez à ce qu’elles demeurent bien collées. Sur chaque défibrillateur, que le modèle soit automatique ou semi-automatique, un bouton de marche est clairement identifié. Vous serez guidé par l’entremise de directives émanant d’un message vocal. L’appareil automatique a été conçu pour analyser la condition du cœur et envoyer un choc électrique s’il identifie une fibrillation ventriculaire ; si l’appareil est semi-automatique, l’analyse s’effectue aussi, mais vous devrez appuyer vous-même sur le bouton de marche pour actionner le choc électrique au moment où le message vocal vous l’indiquera. Ne craignez rien, vous ne pouvez pas vous tromper. L’utilisation du défibrillateur dans les premières minutes suivant un arrêt cardiorespiratoire augmente considérablement les chances de survie de la victime.

Pour qui, en particulier, une formation en RCR est-elle essentielle ?

Si toute personne de plus de 10 ans devrait connaître aux moins les bases des gestes à poser en cas d’urgence cardiorespiratoire, les gens qui travaillent dans les milieux suivants doivent posséder une formation complète de secouriste incluant les soins de réanimation : les entraîneurs, les agents de bord, les enseignants, les préposés d’un centre de la petite enfance, les professionnels de la santé, les préposés aux bénéficiaires, les pompiers, les policiers, les ambulanciers, les sauveteurs et les responsables de la sécurité d’événements impliquant une foule.

Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale de France, si 30% de la population recevait une formation de base en RCR, 5 000 personnes ayant subi un arrêt cardiorespiratoire auraient la vie sauve chaque année.